L'HISTOIRE DE LA SÉRIE

25 août 2013

  • Le début des projets:
Remontons le temps, nous sommes en mars 1962, nous nous rendons au centre télévisuel de la BBC de White City.

À cette période, Donal Baverstock, contrôleur des programmes de la BBC fit une demande assez spéciale, penser à créer une série originale de science-fiction. C'est à ce moment que la série que nous connaissons va commencer à naître dans les couloirs de la BBC.

C'est suite à cela que le chef du département des créations originales, Donald Wilson, réalise une étude sur les possibilités qu'une série de science-fiction puisse voir le jour à la demande de sa hiérarchie. Ce rapport défendit l'intérêt qu'aurait la BBC à diffuser une série adaptée de la littérature. Ce n'est que vers juin 1962, que le rapport arriva à Donald Wilson et lui rendit un rapport plus qu'élogieux sur l'idée qu'une série de ce type puisse être créée à condition de traiter des idées originales comme des voyages dans le temps.

Il lança ainsi un projet d'écriture des bases de cette série. Ce rapport stipulait également que ni de monstres globuleux, ni de robots cubiques devait apparaître, car la série devait être destiné au plus jeune, afin de les éduquer sur l'histoire et les sciences. C'est le début de l'émergence de la série, il ne reste plus qu'à trouver la bonne occasion pour lancer la production. Cependant avant de trouver les moyens de lancer cette série plusieurs mois s'écoulèrent, ce fut seulement vers mars 1963 que Donald Baverstock et Joana Spicer tentèrent de remplir le trou qu'il y avait entre deux émissions afin de ne pas perdre le public.
  • La création de la série:
Mais ce n'est seulement que vers mars 1963, qu'un rapport fut écrit par Donald Wilson à propos d'une commande d'une nouvelle série.

Ce dernier accompagné d'un nouvelle arrivant, Sydney Newman, nouveau dans la direction des programmes ont eu pour mission de trouver une série qui pourrait facilement combler un trou de vingt-cinq minutes entre l'émission musicale pour enfant "Juxes Box Jury" et l'émission sportive "Grandstand" et tenir durant toute l'année afin de garder l'audience entre les deux émissions.

Malgré les réticences de certains membres de la BBC, craignant que la science-fiction ne soit pas si populaire. Les notes de conception de la série sont revenues d'entre les mains de Donald Wilson. Mais il fallait que la série puisse par contre s'adapter facilement à la télévision. Des réunions eurent lieu le 26 mars et le 29 mars 1963 et fixèrent ainsi les éléments cités plus bas.

La consigne était claire: il fallait que la série comporte huit arcs comprenant environ chacun six épisodes afin d'être retransmise durant toute l'année en début de soirée, insistant sur le fait qu'il fallait avoir un cliffhanger à la fin de chaque épisode, afin de tenir en haleine le téléspectateur. Il y ajoute également le personnage principal un jeune homme intelligent, ainsi que comme personnage suivant: une jeune femme brillante et un homme mature. C'est le début de la création des personnages d'Ian et Barbara.

Plus tard, un nouveau rapport officialisa la création de la série. Cette fois, le papier nota alors que le personnage principal s'appellerait le Dr Who, un vieillard à bout de force perdu dans l'espace-temps, loin de ses semblables. Il s'appelait ainsi, car personne ne savait vraiment comment il s'appelait. À la fois avide de savoir, d'apprendre il est noté qu'il serait aussi très manipulateur. Emballés par tout cela, Sydney Newman tenta d'accélérer les choses et engagea Rex Tucker comme producteur provisoire et Mervyn Pinfield. Le tournage du premier épisode devrait avoir lieu début juillet 1963 avec une diffusion fin du mois. Cependant plusieurs éléments vinrent freiner la production : la motivation du personnel responsable des décorations, le casting des acteurs ainsi que des éléments des rapports qui bloquèrent les éléments d'aboutir.

Quelques temps passèrent et d'autres informations vinrent étoffé les rapports précédents. Il était maintenant prévu d'avoir quelques autres personnages, d'abord Bridget, une jeune fille de 15 ans, avide de savoir et d'apprendre, et se mettant dans toutes sortes de pétrins, accompagnés de deux enseignants.

Il y aurait ainsi Lola qui est timide, mais qui peut faire preuve d'un énorme courage quand cela s'avère nécessaire et toujours prêt à aider son prochain. Puis Cliff, homme fort et intelligent, qui va de l'avant. Il est inscrit également que le Docteur possèderait ainsi un vaisseau lui permettant de voyager dans l'espace-temps. Un rapport qui semble déjà ressembler à ce que nous connaissons aujourd'hui mais à quelques exceptions.

Ce n'est que peu de temps après la sortie du rapport que des corrections furent ajoutées, changeant ainsi le nom de trois personnages, Susan, pour l'adolescente, et Barbara et Ian pour les enseignants, mais gardant toujours leurs caractères de départ. Le vaisseau devenant une boîte de police qui a un système d'adaptation lui permettant de se camoufler dans l'environnement où il se trouve, mais afin d'éviter toutes dépenses inutiles, ils décidèrent de trouver la solution que le système était défaillant restant ainsi une boîte de police.

Verity Lambert, une jeune débutante dans le monde de la télévision, qui avait déjà travaillé avec Sydney Newman, pendant la période à laquelle il était à la chaine américaine ABC, fut choisie en tant que productrice en chef de la série. L'ajout de Verity Lambert n'était pas un choix sans raison. En effet, Sydney Newman voulant changer les idées et les habitudes reçues à la BBC. De ce fait, il décida de donner ainsi un rôle important à une femme, au dépit de beaucoup de personnes au sein de son entourage professionnel. Les rumeurs étaient courantes, et même parfois très violentes.

Cependant la persévérance et l'audace de Verity Lambert permis de la mener au plus haut poste que pouvait souhaiter n'importe quel producteur, avoir la production d'une nouvelle série télé. Elle s'ajoutera ainsi à Mervyn Pinfield le producteur associer, et Rex Tucker le producteur de transition en attendant le producteur en chef permanent. On notera aussi la présence importante de David Whitaker, en tant que superviseur des scriptes. David Whitaker travailla en collaboration avec Verity Lambert et Waris Hussein, et ce, durant la majorité des épisodes des saisons suivantes.
  • La préproduction:
Plusieurs scriptes alternatifs d'épisodes pilotes furent écrits pour l'épisode pilote. Ainsi C.E. Webber écrivit un scénario où le Docteur et les compagnons se trouvèrent miniaturiser suite à une erreur de manipulation dans les commandes du TARDIS.

Cependant jugé trop complexe et coûteux par Sydney Newman, ce dernier choisit alors le scénario d'Anthony Coburn qui parlait d'un voyage dans la préhistoire à la rencontre d'hommes des cavernes.

Coburn devint ainsi le premier scénariste de la série. La production choisit ensuite comme réalisateur un jeune indien du nom de Warris Hussein, débutant comme Verity dans le monde de la télévision.

D'ailleurs tous deux se lièrent d'amitié et restèrent amis après leur départ de la série. La série qui est en production a droit à plusieurs scriptes d'épisodes dont Sydney Newman a donné la charge à Verity d'arranger le planning et le genre d'histoire à mettre en place.

Ainsi la productrice choisit dès le début : John Lucarotti pour une histoire qui se passe dans le passé, Terry Nation pour une histoire qui se déroule dans le futur et David Whittaker pour un épisode de transition. Ainsi le planning des quatre premiers épisodes de la série sont nés : John Lucarotti pour "Marco Polo", Terry Nation pour "The Daleks" et David Whittaker pour "The Edge of Destruction".
  • La création des sons:
L'équipe de production fit appelle à l'australien Ron Grainer, ayant déjà travaillé sur la série télévisée "Le prisonnier", pour composer la musique du thème principal.

C'était le compositeur de la plupart des séries britanniques de l'époque, et fut ainsi appelé par la BBC pour composé les musiques de la nouvelle série de science-fiction "Doctor Who".

Vint ensuite s'ajouter à l'équipe du son, Delia Derbyshire et Brian Hodgson, afin de réaliser le thème principal. C'est à eux deux, qu'ont doit le générique électronique aussi légendaire. Ils ont ainsi réalisé la musique du générique avec des technologies de pointe pour l'époque.

Utilisant ainsi les tout nouveaux synthétiseurs commerciaux afin de créer le générique, ils durent créer chaque note séparément, et ont dû les faire ralentir ou les faire accélérer selon le rythme du générique. Après avoir pu jouer les notes précises ils ont ainsi pu faire répéter encore et encore les sons afin de créer l'arrangement que l'on connait durant le premier épisode et qui fut utilisé jusqu'à encore aujourd'hui. Un arrangement qui navigua à travers tout l'espace-temps!

Les autres bruitages furent également créés par eux deux. On notera brillamment le bruitage du TARDIS qui fut créé grâce à la clé de maison de Brian Hodgson, qui se frottait aux cordes des synthétiseurs. Certains sons également furent créés comme le son à l'intérieur du vaisseau ou encore d'autres bruitages qui furent créés par eux deux mélangé avec ceux existant déjà dans leurs archives.

S'ajoutèrent à eux divers compositeurs extérieurs qui ont également composés des musiques, comme par exemple les Structures Sonores, groupe musical français, qui ont plusieurs fois participé à l'élaboration d'autres effets sonores de la série.
  • La création visuelle:
Début août 1963, le vortex du générique de début commença à être en cours de réflexion dans les bureaux de Bernard Lodge et Norman Taylor. Bernard Lodge ne savait absolument pas quoi créer pour une série de science-fiction. Les scriptes étant peu complet quant à la teneur du générique.

Ainsi vers la moitié août 1963, celui-ci ne se découragea pas, car lorsqu'il approcha deux caméras l'une en face de l'autre, il s'aperçut des jeux de lumière que cela engendrait. Il témoignât que cela ressemblait comme à des battements d'ailes de papillons.

Ressemblant fortement à un univers de science-fiction selon lui. Le vortex failli par ailleurs avoir le visage du Docteur, mais à l'époque le rendu étant trop peu appréciable et visible de manière très sobre, cela rendait un rendu assez effrayant pas du tout adapté pour un jeune publique. Il fut abandonné et resta tel qu'on l'a connu lors de sa diffusion originale. Cependant l'idée fut reprise pour l'ère du second Docteur, et connu un succès tel que, la majorité des générique eurent par la suite le visage du Docteur, et ce, encore aujourd'hui.
  • La création des décors:
Toujours pendant la moitié du mois d'août 1963, les décors arrivèrent avec la création de la boîte de police, ainsi que l'intérieur de cette dernière. Le décor extérieur du TARDIS a été repris en exemple aux boîtes de police existant déjà à l'époque, puis fut remodelé et adapté pour la série.

Cependant, le décor intérieur a été créé par Peter Brachacki. Il dut créer le décor intérieur avec un budget extrêmement serré, et avec un calendrier très rempli. Ce qui a conduit a donné un désintérêt désinvolte du décorateur pour l'intérieur du vaisseau.

Un comportement qui provoqua de nombreuses tensions entre l'équipe de production et l'équipe de modalisatrice. Le sentiment était tel que certains pensaient que c'était une tâche impossible à réaliser pour l'équipe chargée de cette tâche. Mais le décor fut créé légèrement en retard, avec une conception de base: une console, un mur avec des machins ronds, et un porte-manteau, et des portes coulissantes.
  • Le casting des acteurs:
Le casting avait déjà eu lieu auparavant une première fois en juin 1963 pour le tournage prévu initialement pour juillet mais sans succès. Des personnalités comme Anneke Wills qui jouera plus tard le rôle de Polly avait été approchée pour faire Susan.

Verity Lambert recommença alors à zéro le casting. Des mésentes commencèrent à s'éveiller entre Lambert et Tucker qui voyait d'un mauvais oeil, les initiatives de la jeune productrice.

L'équipe de production n'avaient pas du tout la tâche facile, vers la moitié du mois août 1963, ils durent essayer de trouver les acteurs qui accepteraient d'interpréter le rôle principal de la série. Il y eut beaucoup de choix qui s'offraient à eux, on notera ainsi Leslie French, Cyril Cusack, Alan Webb, Geoffrey Bayldon, William Hartnell mais surtout Hugh David.

Après diverse tentative infructueuse, et après que chaque acteur aie gracieusement refusé l'offre, certains poliment, d'autre de manière bien plus poétique, l'équipe fit appelle à William Hartnell, qui fut ainsi repéré par Verity Lambert. Les principales raisons étant souvent le rythme éreintant du tournage. Ayant une longue carrière télévisuelle surtout dans des rôles autoritaires, il fut celui qui selon elle, était l'acteur parfait pour le rôle. Bien que réticent au départ à travailler pour la BBC pour une série pour enfant, il se décida à se lancer dans l'aventure qui changera ainsi sa vie.

Après avoir choisi l'acteur principal, il fut temps de choisir les autres personnages. Ainsi vers le début du mois de septembre 1963, l'actrice qui joua Barbara fut choisie par Verity Lambert à cause de leur amitié commune. Connaissant depuis un certain temps l'actrice, elle trouvait que le rôle pourrait lui aller comme un gant. L'acteur qui joua Ian fut choisi de pour sa carrière dans la télévision et ses différents rôles dans certaines séries phares. Quant à Susan, elle fut repérée par Warris Hussein, alors qu'elle n'était là qu'afin de visiter les locaux de la société.
  • Les réticences des membres du personnels:
Malgré l'enthousiasme de l'équipe de programmation, la série dut faire face à de nombreuses réticences venant de certains membres de la BBC. Notons par exemple, le désintérêt de l'équipe décoratrice de la BBC. De par ce comportement, découlait ainsi un retard sur la construction du décor du TARDIS. Les excuses généralement données étaient que la science-fiction n'était pas très populaire à l'époque.

Ensuite, Verity Lambert qui était celle qui avait le plein pouvoir sur la nouvelle série favorite de Sydney Newman et Donald Wilson, était une femme. Une position qui était très difficile à admettre. En effet, une femme qui avait autant de pouvoir à l'époque, était très mal vécut par la plupart des membres masculins de l'équipe de la BBC.

Mais Verity Lambert pu compter sur son producteur associé Mervyn Penfield, qui la soutenu et qui l'a beaucoup aidé durant toute la conception de la série et après. Suite à de grandes divergences d'opinions et n'arrivant à s'arranger sur aucun point avec les autres membres de la production, Rex Tucker décida de quitter la production de la série fin août 1963.

On notera aussi les studios de tournages accordés par la BBC pour la série. Des studios vieillots au problèmes multiples : extincteur activé automatiquement sans raisons, problèmes de température ambiante constant et la taille ridicule du studio comparé au besoin de la série.
  • Le tournage du premier épisode:
Le tournage du premier épisode eut lieu, à partir du jeudi 19 septembre 1963, dès 9h30 du matin, afin de tourner la dernière scène, celle de l'atterrissage du TARDIS à la préhistoire. Le tournage se déroula à Limegrove, où fut attribué le studio D.

Un studio malheureusement très désagréable dû aux problèmes d'agencements, et aux problèmes électriques, causant ainsi une chaleur étouffante, déclenchant même certaines fois les extincteurs en plein tournage.

Le premier épisode fut tourné en à peine une semaine. Sydney Newman fut appelé pour visionner les images de l'épisode. Il fut terriblement déçu. Il appela les deux jeunes responsables : Verity Lambert et Warris Hussein pour un dîner dans un restaurant. Alors qu'il aurait pu être virer et que la pression était maximale, Sydney Newman leur donna une nouvelle chance.

Il ne se laissa pas attendre, il leur donna tout de même son avis. Pour commencer, il n'aima pas le générique qu'il trouvait bizarre que ça soit au niveau visuel ou sonore. Mais Verity Lambert garda le générique. Aussi, le personnage du Docteur était beaucoup trop méchant et froid et des détails comme l'époque auquel il appartenait et leurs origines étaient trop vagues.

Sydney Newman insatisfait décida de recommencer le tournage de l'épisode à nouveau. Un fait qui déplu d'ailleurs à la BBC car cela allait couter trop cher. Mais Sydney fit pression et ce fut accepté. Le nouveau tournage du premier épisode débuta fin octobre 1963, puis jusqu'à la moitié novembre pour les trois épisodes suivants.

Durant le tournage William Hartnell était quelqu'un de très précis, et qu'il ne se complaisait pas dans le flou. Par ailleurs, il insistait sur le fait qu'il devait avoir un endroit précis pour chaque fonction sur le vaisseau. Il disait qu'il ne fallait pas ouvrir les portes du vaisseau avec le bouton qui avait détruit un fait exploser un appareil. Les enfants risquant de s'apercevoir qu'on essayait de les tromper sur ces sujets-là, chose qui était inconcevable pour lui. Il était également quelqu'un de très viril et bosseur et voulait que les choses se passent sans aucune faille. Ces détails furent entendus également.
  • Les réticences de la BBC:
Commençons d'abord vers octobre 1963, pendant le tournage du premier arc, la production vécurent les pires moments. Donald Baverstock envoya un rapport comme quoi la série était hors de contrôle et les coûts beaucoup trop élevés.

En effet, vu que seuls le premier épisode avait été écrit, cela n'avançait pas selon eux et décidèrent de demander à la direction de programme de choisir une autre série à la place de "Doctor Who". Ce fut grâce à la ténacité de Donald Wilson que la série fut maintenue. La production fut convoquée et un contrat fut établi comme quoi le montant de production ne devait pas dépasser 2 500 £ par épisode.

Ensuite, quelques mois auparavant, pendant la préproduction, durant le mois de juillet 1963 que Verity Lambert avait fait appel à Terry Nation, pour écrire le prochain arc de la série en même temps que l'arc de Marco Polo écrit par John Lucarotti. Un épisode qui devait se dérouler sur une planète déserte, dans un futur très lointain où là-bas, une race extra-terrestre très étrange et cruelle y vivait devait se créér. Ce fut l'arrivée des Daleks. Mais une fois que le tournage du premier arc fut terminé, il était temps de planifié les autres histoires. Donc vers novembre 1963, la productrice du rendre les scriptes des futures épisodes. Ainsi l'arrivée imprévue de ces monstres n'a pas plu à Sydney Newman. En effet, la série prévoyant de ne pas insérer des monstres globuleux, cela allant à l'encontre de ce qui était demandé.

Sydney Newman fut donc longtemps réticent, prétextant que cette ridicule histoire de Daleks était de la mauvaise science-fiction et que cela ferait couler la série. Cependant, la persévérance de Verity Lambert permit à Sydney Newman de quand même tenter le coup. L'épisode fut programmé pour débuter le tournage des premiers séquences début décembre 1963.
  • La programmation de la série:
Après avoir tourné l'arc, Sydney et l'équipe de production alla visionner l'épisode en studio. Après avoir visionner et donner un avis positif, Sydney Newman contacta la production pour décider d'une date de diffusion. La direction de la programmation décida de fixer la programmation de la série, les samedis soirs comme c'était prévu à la base afin de remplir le trous vers 17h. La date du samedi 23 novembre 1963 fut donc choisi pour être le point de départ.
  • La diffusion de la série:
Le vendredi 22 novembre 1963, durant la soirée, le président John Kennedy se fait assassiner, la veille de la diffusion du tout premier épisode. Le premier épisode atteignit un score d'audience minable de par le fait que la population était collée à ses écrans pour suivre les informations.

Totalement passée à côté de téléspectateurs, Verity Lambert sonna la direction de rediffuser la première partie de l'épisode entièrement le jour de la diffusion du deuxième épisode.

Ce jour-là, la série dépassa plus de six millions de téléspectateurs pour suivre ces hommes des cavernes. Après une diffusion triomphante lors de la première année, la série continua sur la voie éducative et fictionnelle, se détachant au fur et à mesure pour arriver vers la troisième année à diffuser majoritairement de la science-fiction pure et dure.

Mais une fois les quatre premiers épisodes diffusés, la saga des Daleks allait faire prendre un autre tournant à la série, les épisodes furent suivis par pas moins d'onze millions de téléspectateurs. Un sacré record pour l'époque. La série a également dans sa réussite notoire, l'honneur d'avoir fait changer à jamais l'acteur William Hartnell, qui a eu à l'apogée de sa carrière son plus grand rôle jamais joué. Un rôle qui l'a à jamais marqué, pour l'avoir changé radicalement, d'un homme assez viril à véritable papa poule.
  • Un éclair de génie:
Après trois belles années, l'équipe de production voyant le succès grandissant de la série, voit le désir de la faire perdurer dans le temps. C'est là qu'arrive un éclair de génie, c'est vers mars 1966, peu avant le tournage de "The Celestial Toymaker" que le concept fut abordé pour la première fois par John Wiles, le nouveau producteur de la série depuis le départ de Verity Lambert.

En effet, William Hartnell avait déjà eu plusieurs affrontements entre les acteurs et les producteurs de la série, mais aussi, ce dernier voyait sa carrière compromise à cause de sa santé qui se fragilisait et qui se détériorait de jour en jour, causé par une artériosclérose et une addiction à l'alcool. John Wiles décida alors, d'aborder avec Gérald Savord, chef des éditions de séries, le concept de changer d'acteur durant le tournage du deuxième épisode du nouveau bloc de tournage de la nouvelle saison : "The Tenth Planet". Notons aussi qu'une légère baisse d'audience faisait craindre un désintérêt pour la série.

Ce n'est qu'à la fin de l'épisode "The Smugglers" vers moitié juin 1966, que le producteur Innes Lloyd réussit à se mettre d'accord avec William Hartnell pour céder sa place à un nouvel acteur. Il lui expliqua qu’étant donné que le Docteur est un extra-terrestre hors de son temps, il avait des capacités que les humains n'avaient pas, et donc qu'il pouvait changer de corps quand son corps était malade ou mourant. Le concept fut donc accepté et approuvé par l'acteur.

Lorsque William Hartnell parti en vacances au milieu du tournage de "The Tenth Planet", ce dernier laissa donc un blanc de deux épisodes sans son personnage afin de se remettre de son état de fatigue. John Wiles prit la décision qu'à la fin du deuxième épisode, il avait la possibilité de profiter qu'il n'y avait plus l'acteur principal pour introduire à la fin de l'arc un nouvel acteur.

Le casting commença fin juin 1966, où l'équipe décida de faire appel à l'acteur Patrick Troughton qui avait déjà été préposé pour un rôle dans la série auparavant dans "The Gunfighters". L'acteur après des discussions accepta le rôle. Ils tournèrent la scène de régénération en dernier où les deux acteurs se positionnèrent au même endroit et mis des lumières dans l'objectif des caméras afin de faire l'effet de régénération. C'est la fin d'une ère : celle de William Hartnell.
  • L'arrêt de la série:
Après cette idée de génie, la série n'eut cesse que de monter, encore et encore en popularité. Cependant, la science-fiction devenant de plus en plus banale, l'intérêt des fans pour la série diminuait graduellement fort, et le créneau horaire moins important condamna la série pour de bon. Jonathan Powell, directeur de la BBC, décida donc de supprimer la série de sa grille horaire.

Cependant la BBC clama que la série reviendrait un jour ou l'autre, mais sans succès. La BBC essaya de trouver une autre société de production afin de relancer "Doctor Who", mais sans succès. Mais Philip Segal, un anglais vivant aux États-Unis dans une branche de Columbia Pictures, décida de faire des propositions à la BBC afin de relancer la série. Ce qui se fit, car un téléfilm naquit 1996, il fut diffusé sur la FOX. Cependant, le téléfilm coproduit, par FOX, Universal Pictures et BBC, malgré le succès en Grande-Bretagne, ce fut un véritable désastre outre-Manche. Ce qui fit enterrer la série pour de bon.
  • La renaissance de la série:
Durant le mois de septembre 2003, et grâce à la réussite des audio qui continuèrent à sortir malgré la fin de la série, un projet de retour sur cette dernière se concrétisa.

Après plusieurs années de recherches sans succès, la BBC trouva deux nouveaux producteurs pour la série. Russel T. Davies et Julie Gardner de la branche galloise de la BBC, relance ainsi la série, où le tournage débuta courant 2004. Avec Christopher Eccleston, pour le personnage du Docteur, et Billie Piper pour le personnage du compagnon.

Le concept restant le même, elle fut cependant remise au goût du jour, et remettant également le compteur à zéro au niveau des saisons afin de ne pas embrouiller les fans. La série fait la suite directe des évènements vus dans la série classique.

En 2009, la série est passée entre les mains de Steven Moffat, dépassant souvent les dizaines de millions de téléspectateurs au début de chaque saison, et restant stable tout au long de la saison, et ce, depuis son retour et ça, encore aujourd'hui. La série changea à nouveau de mains, pour entrer dans les mains de Chris Chibnall, créateur de la série "Torchwood", il décida de donner le rôle du Docteur a une femme, un fait historique quand on sait que depuis le début, ce fut toujours des hommes qui prirent le rôle-titre. La série restera encore aux écrans jusqu'au moins l'an 2020. Au total, la série compte plusieurs dizaines de saisons et plus de 820 épisodes.

...................................................................................................................................................................

Source: BBC Archives

Page écrite par: Maxim Rixhon
Mise en page par: Maxim Rixhon